Friends and education, group of university students studying, reviewing homework and preparing test

Réforme du Bac : comment évoluent les prépas ?

Annoncée par le président de la République comme un engagement lors de l’élection présidentielle en 2017 et proposée par le ministre de l’Éducation nationale, la réforme du baccalauréat général, technologique et du lycée a sérieusement impacté les classes préparatoires. Avec sa mise en vigueur, de nouveaux changements sont à venir pour les CPGE. Cet article vous propose donc d’en savoir plus sur l’évolution des prépas avec la réforme du bac.

Prévue pour entrer en vigueur en juin 2021, la nouvelle réforme du bac consiste à pallier les échecs des étudiants à la Licence pour faute d’orientation. Cette réforme privilégie un système avec des matières communes obligatoires et des matières de spécialité au détriment du système des séries générales en première et en terminale. Ceci occasionne plusieurs changements au niveau des prépas. En effet, les prépas ECE et ECS sont destinées à ne plus faire qu’une. En outre, leurs élèves devront choisir entre les deux enseignements obligatoires, les Sciences humaines et sociales, d’un côté, et les Mathématiques, de l’autre.

De plus, les programmes des prépas subiront des arrangements pendant que plusieurs approches pédagogiques seront proposées. Des spécialités seront conseillées aux étudiants en fonction de la filière choisie et de nouvelles filières seront créées. Ceci occasionne ainsi une totale réorganisation des prépas et les oblige donc à trouver un moyen pour être plus attractives pour les nouveaux bacheliers de 2021.

Considérées comme la voie royale donnant accès aux grandes business schools, les prépas devront donc s’ouvrir aux nouveaux profils de bacheliers, faire évoluer les formations en s’adaptant aux nouvelles méthodes d’enseignement et faire preuve de flexibilité puisque leur effectif est en chute libre ces dernières années. Cette évolution des attentes pour l’accession en prépa permettra aux CPGE de remplir leurs effectifs et réduira par la même occasion le taux d’échec à la Licence pour faute d’orientation.

Mais si la flexibilité est de mise pour les prochaines rentrées au sein des prépas, il est à retenir que ces dernières ne seront accessibles qu’aux étudiants ayant rempli les conditions sine qua non que sont : le bon niveau dans les disciplines importantes de la future prépa, la rigueur, l’organisation, le bulletin de notes justifiant d’excellentes notes, les aspirations personnelles des étudiants ainsi que la cohérence de leurs projets.

Les yeux sont tournés vers la rentrée 2021 qui sera l’occasion d’implémenter tous ces changements ainsi que leurs diverses implications.

comments

Comments

Publications similaires