Prépa commerciale - impact du coronavirus

Quel est l’impact du COVID-19 sur les classes préparatoires ?

Durant toute l’année 2020, les mesures sanitaires, notamment le confinement, ont grandement impacté le secteur de l’éducation. Certaines écoles ont dû fermer temporairement, d’autres ont dû revoir leurs manières de procéder. Mais qu’en est-il de ce qui concerne les classes préparatoires ?

Changement des méthodes d’enseignement

Le premier aspect que le confinement a touché au niveau des classes préparatoires, c’est la méthode de travail. Le confinement constitue la première mesure prise par l’État pour limiter la propagation du coronavirus. Il s’agit d’une décision qui a entraîné la fermeture de plusieurs écoles et universités y compris les classes préparatoires. 

Pour cette raison, les responsables se sont sentis obligés de revoir les méthodes d’enseignement. La fréquence des interrogations a également été revue. En fait, pendant le confinement, les responsables ont décidé de donner les cours à distance. De ce fait, les conditions requises pour effectuer régulièrement toutes les interrogations n’étaient plus réunies.

Bouleversement dans l’organisation des concours

Il n’y a pas que les méthodes d’enseignement qui ont subi un changement en raison du confinement. Cette mesure a également troublé l’organisation des concours d’accès. 

Les dates de déroulement des examens ont été revues et modifiées, d’autant plus que les rassemblements étaient interdits. Dans certains cas, les responsables des classes préparatoires ont décidé de sélectionner les candidats sur étude de dossiers. Cette sélection s’est effectuée en tenant compte de plusieurs critères. Cependant, cette nouvelle manière de procéder a dû affecter plusieurs étudiants, car les critères de sélection ne tiennent pas compte des notes de prépa.

Réduction de la motivation des préparationnaires

Le confinement a également réduit la motivation de plusieurs étudiants, très affectés par les incertitudes liées au contexte sanitaire. Malgré les multiples efforts et la persévérance des professeurs, plusieurs ont eu du mal à maintenir leurs concentrations jusqu’au bout. 

Les classes préparatoires suivent quatre théories traditionnelles de la motivation au cours de leur programme. Il s’agit notamment du besoin d’appartenance et d’estime qui permet aux apprenants de ne pas se sentir isolé du reste du groupe. Cependant, avec le confinement, il est devenu de plus en plus difficile aux professeurs d’assumer convenablement ce rôle. 

En dehors de cette théorie, les classes préparatoires se servent aussi de l’arbitrage, de la vision du professeur, et de la comparaison aux autres pour motiver les apprenants. Puisque les contacts physiques ont été limités, cette stratégie d’optimisation des résultats des étudiants n’a pas pu s’appliquer dans sa totalité. De nombreux étudiants se sont donc retrouvés affectés et à la traine.

comments

Comments

Publications similaires